Accueil

Je suis né en 1965 à Senlis. Mes parents, tous deux instituteurs, nous ont apporté tout l'amour qu'ils étaient en mesure de nous offrir, c'est à dire beaucoup ! Nous sommes quatre frères, dont mon "faux-jumeau" : l'assurance de ne connaître le sens du mot "ennui" que très tard. Mon enfance est pleine de souvenirs en ville, à la campagne, à la montagne, à la mer... Chaque année en juillet, il y avait la colo, puis en août, les vacances en famille.

Les livres, il y en a toujours eu autour de nous. Je les ai tout de suite aimés, d'abord en tant qu'objets avec leurs promesses et leur odeur, puis en tant que clés d'un bonheur fort. Je me revois encore en 1977, à l'île d'Oléron, dans une chaise longue en train de dévorer du Pagnol...

Après un bac scientifique avec mention, puis un BTS en informatique (qui n'en était qu'à ses débuts par chez nous), on m'a orienté dans le "technico-commercial" ce qui n'aura eu qu'un mérite : me faire connaître Paris et la région parisienne... Il m'a fallu plusieurs années pour me défaire de cette voie commerciale qui ne m'allait pas du tout. Je suis finalement entré à l'Ecole Normale d'instituteurs d'Amiens en 1989 avant de commencer ma carrière en tant qu'instituteur titulaire mobile dans la Somme. En réalité, je le suis resté plus de dix-huit ans, effectuant des remplacements souvent assez longs, souvent dans de petits villages, et souvent formidables... Les enfants m'ont tellement appris ! 

Je suis aujourd'hui professeur des écoles à Airaines (80).

 

Devenu papa en 1996, en 1998 et en 2001, cela m'a bien aidé dans mon évolution d'homme. Parallèlement, j'ai pris conscience d'une littérature jeunesse effervescente en plein essor. Je décide de partager cette passion, grandement aidé par la patience infinie de ma compagne, qui s'ajoute à la musique et au dessin que je pratique depuis longtemps, avec mes enfants et mes élèves du mieux que je peux. Enfin, en 2006, je me lance dans cette écriture qui me tend les bras...

 

L'aventure se poursuit, avec, au gré de mes manuscrits et salons, des déceptions ou des collaborations fructueuses. J'essaie de garder le cap vers des parutions de qualité, engendrant des rencontres enrichissantes, sans pour autant sacrifier ma vie de famille.

Une chose est sûre, en tout cas : il ne faut jamais baisser les bras si l'on veut mener à terme ses projets, quitte à se dépasser. Chacun de mes textes, chacune de mes illustrations, sont l'aboutissement d'un travail parfois long, mais désiré.